Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Le panier

Achats Responsables : Contexte et conditions d'engagement dans la démarche RSE

Posté par Carlotta Bourdonnais le
Achats Responsables : Contexte et conditions d'engagement dans la démarche RSE

Contexte et conditions d'engagement dans la démarche RSE

Nous l’avons dit : la stratégie RSE de l’entreprise est le point de départ de la conception d’une stratégie d’achats responsables. La définition de la stratégie RSE incombe à la Direction. Elle est redevable de fournir au reste de l’organisation une feuille de route claire, formalisée et comprise par l’ensemble des équipes

La formalisation de la démarche RSE peut se matérialiser à travers deux documents : La politique RSE, d’une part, qui définit les intentions, les valeurs, et les grandes lignes des enjeux et objectifs RSE recherchés. La stratégie RSE, d’autre part, qui complète et matérialise la politique en plan d’actions stratégique.

Les conditions d’engagement de la Direction sont considérées par la norme ISO 20400 comme des facteurs déterminants de la réussite du projet. La lecture de la politique et de la stratégie RSE de l’entreprise permettent d’évaluer ses facteurs. Ces facteurs déterminent effet l’ambition du projet et la vision des objectifs recherchés. Il incombera ensuite à la Direction générale de valider et soutenir la stratégie d’achats responsables construite par la direction des achats.

Ces prérequis entérineront la cohérence et la légitimité des actions de l’équipe achats. Comme toute stratégie, l’engagement de l’entreprise dans une démarche RSE dépend de son contexte.

Les caractéristiques du marché sur lequel elle évolue et son positionnement sur celui-ci influencent évidemment la trajectoire prise par l’entreprise et les raisons de son engagement dans la RSE.  L’étude de l’environnement externe du cube stratégique (marché, fournisseurs, clients, concurrence) permettra de situer l’entreprise sur son marché, de comprendre son besoin ainsi que les objectifs recherchés.

La situation financière de l’entreprise influence également l’ambition du projet et doit donc être également prise en compte. Le contexte détermine donc les conditions de l’engagement de la Direction dans la RSE, tant dans les raisons de l’engagement que le niveau de motivation.

  • Quel est l’objectif stratégique recherché, et pourquoi ?
  • La Direction cherche-t-elle un avantage comparatif ?
  • Rattraper un retard ? Optimiser des coûts ?
  • Innover ?
  • Accéder à de nouveaux marchés ?
  • Réduire ses risques ?
  • Se conformer ou anticiper un cadre réglementaire ?
  • D’améliorer l’attractivité de sa marque auprès de ses clients ?
  • De ses partenaires financiers ?
  • De ses équipes ? etc.

Vous l’avez compris, les raisons peuvent être multiples et l’ambition du projet variable. Il est important de les estimer en amont, en analysant les documents liés à la politique et à la stratégie RSE de l’entreprise.

Cette étude permettra, en effet, de « faciliter la définition des buts et des objectifs de responsabilité sociétale pour la chaîne d’approvisionnement et de faciliter la communication interne ».

Une fois que les conditions de l’engagement auront été clarifiées, il conviendra alors d’étudier deux points fondamentaux sur lesquels s’appuiera la stratégie d’achats responsables :

  • D’une part, évaluer le niveau de départ du service achat par le biais d’un diagnostic de maturité, que nous aborderons dans le prochain module.
  • Par ailleurs, analyser les outils dédiés à la conception de la stratégie RSE, à partir desquels on alignera la démarche d’achats responsables sur les objectifs RSE de l’entreprise : l’analyse de matérialité.

 

Auteur : Franck Babillon

Swott - Tous droits réservés

← Ancienne article Nouvelle article →