Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Le panier

Concevoir la stratégie Achats Responsables : Préambule à l’analyse stratégique

Posté par Carlotta Bourdonnais le
Concevoir la stratégie Achats Responsables : Préambule à l’analyse stratégique

Préambule à l’analyse stratégique

À l’issue du précédent chapitre, vous avez compris l’incidence des achats responsables sur les fondamentaux du métier. Il est désormais temps de nous intéresser aux aspects opérationnels de la conception d’une stratégie d'achats responsables.

Nous allons donc les liens étroits existant entre la stratégie RSE et sa déclinaison aux achats.

En premier lieu, rappelons qu’il n’existe pas de stratégie type en matière d’achats responsables. Chaque entreprise dispose d’une histoire, d’une culture, d’un contexte, et d’enjeux spécifiques. Chaque stratégie est intrinsèquement liée à cette identité propre, et donc unique. Il en va de même en matière de RSE et d’achats responsables, dont les stratégies relèvent donc d’une conception « sur mesure ». À chaque contexte ses problématiques, et à chaque problématique ses solutions possibles. La stratégie RSE et d’achats responsables dépendent donc du contexte particulier de l’entreprise, et de la manière dont sa direction souhaite s’y engager. Il sera ainsi important d’explorer ces éléments de départ, comme nous le ferons dans le prochain module, afin que le futur plan d’actions stratégiques d’achat corresponde bien aux attendus de départ.

Rappelons ensuite que la réussite de la démarche est étroitement liée au niveau de maturité initial du service achats. La démarche requiert au moins un niveau 2 (idéalement 3) sur la pyramide de maturité. Cela suppose donc que le service achat dispose de bases solides, à commencer par une gestion des approvisionnements structurée qui se caractérise par une planification anticipée du besoin pour les fournisseurs et une absence quasi-totale de ruptures hors cas de force majeure.

Ensuite, pour structurer une dynamique Achats, les équipes devront être formées aux achats et le service organisé des règles de fonctionnement claires et partagées avec une capacité à piloter les données fondamentales de son portefeuille. L’existence d’une culture du management des risques et de l’amélioration continue constitueront des facteurs facilitant l’intégration de la responsabilité aux achats.

Vous l’avez compris, la démarche d’achats responsables implique la performance du service achat, et la renforce même en élargissant cet objectif à l’intégration de critères sociaux et environnementaux dans le processus stratégique puis dans les  projets sur les catégories Achats par l’activation de leviers qui viendront accroitre la performance économique bien sûr, mais également générer de la performance sociale et environnementale dans la recherche de la performance globale aussi appelée triple performance. Comme nous le verrons également plus tard, un diagnostic de maturité du service achat s’avèrera indispensable au démarrage. Il permettra d’obtenir un État des lieux précis du niveau de maturité et d’identifier rapidement un 1ᵉʳ plan d’actions organisationnelles et de lancement d’action sur des catégories Achats (projets PESE) dans le but, selon le niveau initial de construire les bases ou d’améliorer continuellement l’efficience organisationnelle et la performance économique, sociale et environnementale de l’entreprise par les Achats vers le niveau 5 de maturité.

Le diagnostic Achats RSE est en quelque sorte le processus du cube stratégique c.'est à dire de définition d’une Stratégie qui s’établira à partir des éléments rapidement accessibles (sous 1 à 2 semaines) au lancement d’une dynamique Achats RSE. 

Le cube stratégique constitue pour sa part une base méthodologique en 6 étapes pour la conception d’une stratégie d’achats responsables. Il repose, en effet, sur une étude rigoureuse de l’environnement interne et externe de l’entreprise, offrant ainsi un gage de robustesse très intéressant à l’analyse du contexte et du portefeuille achat.

Afin de suivre la norme ISO20400, il faudrait idéalement que la stratégie RSE de l’entreprise soit définie en amont du lancement du cube stratégique, car cette dernière en constitue selon la norme le point de départ.

Dans la réalité, on constate que bien souvent il n’y a aucune base existante et c’est pour cela qu’au moment du diagnostic Achats RSE initial, vous identifierez ce manque pour en faire une priorité d’action organisationnelle qui vous permettra de structurer votre Stratégie dans les règles de l’art sans pour autant rester bloqué en attendant. 

En effet, la stratégie d’achats responsables doit s’aligner sur la poursuite des objectifs RSE de l’organisationLa solidité de votre stratégie d’achats induira donc en amont une bonne compréhension de la stratégie RSE. La démarche RSE repose sur le repérage des impacts d’activité de l’entreprise sur son environnement et sur les humains. L’analyse de ses enjeux peut sembler abstraite à mener, car ils peuvent être plus difficiles à évaluer et à matérialiser que des enjeux économiques ou financiers.

Nous allons donc partir à la découverte des deux pratiques fondamentales liées à l’élaboration d’une stratégie RSE, qu’il faut comprendre, car elles seront utiles à notre travail, à savoir : 

  • L’identification des enjeux de responsabilité de l’organisation d’une part;
  • La prise en compte des attentes des parties prenantes d’autre part.

Ces éléments serviront de repères pour décliner ensuite ces enjeux sur la chaîne d’approvisionnement et nous aligner sur ses objectifs.

 

Auteur : Franck Babillon

Swott - Tous droits réservés

← Ancienne article Nouvelle article →